Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le blog d'Andronicus Khandjani

Je veux faire connaitre la Bible à mes contemporains. A travers la Bible, Dieu parle aux hommes, sans ce Message l'humanité perd sa part d'humanité

Etude sur le récit de la création: l'achèvement 3

"Bénir, quand il s’agit de Dieu, écrit Godet, n’est pas seulement prononcer des paroles bienveillantes; c’est rendre prospère, fort, heureux. Le septième jour apparaît ainsi comme plus particulièrement rempli de forces et de joies célestes. Le terme hébreu barak, que nous retrouvons dans le terme franco-arabe baraka, est apparenté au genou et donc à l’acte que l’on fait devant un supérieur afin de recevoir sa bénédiction. Il suggère donc un acte d’adoration et c’est précisément par l’adoration spirituelle que l’homme est introduit dans le sabbat divin et qu’il peut recevoir cette puissance vivifiante de la Parole divine. C’est en s’approchant de Dieu que l’homme peut donner à sa vie un sens et se sentir ainsi béni.
 
Le sabbat avait pour objet de rappeler l’achèvement de la création et d’inviter l’homme à rechercher son repos dans la communion divine.
 
 "Et il le sanctifia..." 
 
Le terme hébreu suggère d’abord une séparation, c’est en étant séparé pour Dieu qu’un objet devient sacré. Le terme qadash est utilisé dans les liturgies matrimoniales où l’épouse est consacrée à l’époux. L’hyménée de l’âme humaine et du principe divin ne se réalise que l’homme accepte dépasser le sixième jour pour entrer dans le septième.
 
"...parce qu’en ce jour-là il chôma après tout son ouvrage..." L’expression utilisée dans le texte et rendu par "chômer," a donné naissance au mot sabbat. Il semble qu’en dehors des Hébreux d’autres sémites aient observé une forme de sabbat. Sa pratique est sans doute pré-mosaïque.
 
Il est lié au rythme de la semaine tel que nous représente le texte biblique.
 
La traduction de cette deuxième partie du verset est difficile, même si la traduction actuelle rend assez bien l’idée. Luther traduit par "shuf und machte," "créa et fit," mais il nous semble que la phrase construit par un parfait suivi d’un infinitif suggère une création accomplie dans l’action de Dieu: Au septième jour Dieu l’action créatrice trouve son accomplissement. Il est frappant de constater qu’il n’est plus question de soir et de matin au septième jour, signe que nous sommes dans une dimension divine où le soir et le matin n’ont aucun sens. C’est dans cette dimension que l’oeuvre divine trouve son accomplissement. De même que la création du monde matérielle est achevée le sixième jour, l’oeuvre de création n’atteint son objectif ultime qu’au septième.
Retour à l'accueil

Partager cette page

Repost 0