Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le blog d'Andronicus Khandjani

Je veux faire connaitre la Bible à mes contemporains. A travers la Bible, Dieu parle aux hommes, sans ce Message l'humanité perd sa part d'humanité

Etude sur le récit de la création 8 fin

    Le jour de l’homme
 
  Regardant l’achèvement de son oeuvre, Dieu considère tout cela "très bon," ceci pour dire que toutes les forces mises à jeux dans le processus de création ont pleinement joué leur rôle contre les puissances du chaos. L’Esprit divin présent au-dessus du tohu-bohu a donné par la création de l’homme à la vie biologique sa plus belle expression savoir l’homme, être semblable à Dieu et capable ainsi d’introduire le principe divin dans la création. La création du genre humain vient met fin au règne du chaos et rend possible le règne de Dieu. Ce n’est pas pour rien que le rédacteur saisi par l’inspiration divine qualifie de très bon l’état auquel la création est parvenue. Certes le premier Adam échouera dans cette mission, mais le psalmiste entrevoit déjà un homme à qui toute la création se verra soumise, savoir Christ:
 
Pourtant, tu l’as fait de peu inférieur à Dieu, tu l’as couronné d’honneur et de gloire.
Tu lui donnes de régner sur les oeuvres de tes mains. Tu as tout mis sous ses pieds:
Tout bétail, gros ou petit, et les animaux sauvages,
tous les oiseaux dans les airs et les poissons de la mer, tous les êtres qui parcourent les sentiers des océans.
  "Il y eut un soir et il y eut un matin: le sixième jour."
 
  C’est la première fois dans le récit de la genèse que l’auteur utilise l’article comme de coutume devant le nombre ordinal d’où notre traduction: le sixième jour.

  Il y a d'abord le "jour un", puis des jours indéfinis et enfin le sixième jour avec l'article défini. La notion de temps est donc relatif à l'appréhension humaine du phénomène.
 
  Désormais les temps anonymes font place aux temps préhistoriques où l’homme sera un acteur de premier ordre. 

  Les églises traditionnelles ainsi que le rabbinisme contemporain, influencés  de manière plus ou moins médiate par Teilhard de Chardin voudraient qu'on parlât de la "création de l'âme humaine" au sixième jour, ceci pour harmoniser les données de l'Ecriture avec l'évolutionnisme. Nous ne croyons pas que cette position soit respectueuse de la pensée biblique ou il est question de fixité génétique, pris en termes relatifs. Nous croyons que l'Ecriture peut donner au scientifique une clé d'interprétation des faits géologique sans qu'il soit nécessaire d'adhérer au mythe darwinien.
 
  



 
Retour à l'accueil

Partager cette page

Repost 0