Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog d'Andronicus Khandjani

Je veux faire connaitre la Bible à mes contemporains. A travers la Bible, Dieu parle aux hommes, sans ce Message l'humanité perd sa part d'humanité

Encore un faux

Encore un faux...

 

La « découverte » par la police turque de Chypre d'un manuscrit du pseudo-évangile de Barnabé, le en syriaque, le 29 janvier dernier, a défrayé plusieurs jours la chronique dans le monde islamique. D'aucuns se réjouissaient d'ores et déjà d'avoir en main la preuve d'une prophétie concernant la naissance de l'islam, prophétie qui selon eux aurait été retranchée des Écritures par les chrétiens.

 

Ce manuscrit sur parchemin a été précipitamment daté du premier siècle de notre, façon de dire qu'il s'agit du plus ancien document chrétien découvert jusqu'à nos jours. A l'observation du texte, de loin, trois remarques majeures s'imposent d'ores et déjà:

 

  1. Le pseudo-Barnaba est écrit dans une forme contemporaine de l'alphabet araméen,

 

 

ce qui exclut une origine archaïque.

  1. La langue utilisé est le syriaque, un dialecte araméen différent de celui en usage en Judée à l'époque, c'est- à-dire l'hébreu néotestamentaire. Le syriaque n'acquiert le statut de langue littéraire que vers le IIIe siècle. Des écrivains chrétiens comme Ephrem lui donneront bientôt ses lettres de noblesses.

  2. Le syriaque utilisé dans le texte « saisi » par la police turque de Chypre semble être également une forme postérieure de cette langue, telle qu'elle était parlée au XIXème.

 

C'est la deuxième fois qu'en Turquie, on évoque la découverte de l'original du pseudo-Barnabas dont l'origine italienne rallie désormais tous les suffrages.1

 

Il aurait été écrit par un araméen sur commande de cercles fanatiques voulant faire accepter leur vision propre de l'histoire. Il s'agirait d'une « pieuse fraude » visant à « ramener » les chrétiens sur le bon chemin. Il est intéressant de noter que le manuscrit italien qui sert de base aux traductions de ce faux est annotée dans un arabe incorrect qui respire la langue ottomane. Il y a donc un vrai problème de linguistique!

 

 

 

 

 

1Il avait été question de la découverte en 1986, près de Hakkari, d'un « manuscrit syriaque » du pseudo-Barnabas. Il s'est avéré par la suite que le manuscrit qui a soulevé tant d'espoir n'était pas l' « évangile de Barnabas », mais un manuscrit de la Bible canonique.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article