Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog d'Andronicus Khandjani

Je veux faire connaitre la Bible à mes contemporains. A travers la Bible, Dieu parle aux hommes, sans ce Message l'humanité perd sa part d'humanité

Plus de salut!

 "Plus de salut pour lui auprès de Dieu!" Psaume 3.2

 

Que de fois on entend ce cri, quelquefois triomphal dans la bouche de personnes supposées avoirn bénéficier du salut en Christ. Nous le disons quand nous regardons avec un mépris presque pharisaïque nos frères et sœurs en proie à la lutte contre la chair ou dans l'épreuve suite à une faute commise.


Le rejet de toute possibilité de salut pour les autres croyants est l'évidence d'une situation critique chez de nombreux croyants. Nier la possibilité de salut, c'est renier Jésus, qui est le salut de Son peuple, c'est le limiter dans une zone de non-salut vers lequel le croyant qui dégénère se dirige.


S'il ne s'agit pas d'un jugement divin, ce cri « point de salut pour lui » ne peut venir que d'âmes en perdition, ne pouvant plus croire dans ce qu'elles ne vivent plus. Ne serait-il pas mieux pour ces personnes de commencer à s'auto-examiner avant qu'il n'y ait plus de salut pour elles-mêmes?


Leur Christ n'est plus Jésus, mais l'Ennemi qui prend les traits du Sauveur pour faire dévier les regards du salut vers la perdition, la zone de non-salut où se situe notre Adversaire.


D'ennemis des autres croyants, nous devenons ennemis de Dieu, ennemis de son Fils. Il n'est donc point étonnant de voir des personnes se réclamant de Christ saisis d'une joie infernale en voyant la souffrance d'autres chrétiens, attendant la victoire du diable sur ceux pour qui Christ est mort.


Méfions-nous de l'esprit de condamnation qui s'empare quelques fois de notre âme et regardons à la zone de salut pour ceux que le diable voudrait entraîner vers le néant. La condamnation des autres porte aussi la nôtre.


Plutôt que de porter cette condamnation, portons nos frères et sœurs dans la détresse dans nos prières proclamant sur eux la Victoire de l'Agneau, nous laissant emporter par l'énergie de la Grâce.


Celui qui refuse de sup-porter ses frères ne porte pas la Croix. Il ne suit pas Christ.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Maddy Clara l. Kisenda 05/01/2011 14:21


Ceci est malheureusement une évidence dans le monde des chrétiens et là ça me fait penser aux pharisiens qui se croyaient plus pieux que les autres et à une parabole de Christ avec le collecteur
d'impot qui a fait une des plus belles prières de répentence jamais entendue face à un pharisien hautain et dédainieux! Plaise à Dieu que ns ne soyans pas comtés parmi ces personnes,soyons
vigilents!


Andronicus 23/03/2011 09:16



Que le Seigneur vous bénisse ma soeur!