Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog d'Andronicus Khandjani

Je veux faire connaitre la Bible à mes contemporains. A travers la Bible, Dieu parle aux hommes, sans ce Message l'humanité perd sa part d'humanité

L'homme psychique

 

« Derrière le masque humain », disait l’écrivain nihiliste Sadegh Hedayat, « se cache des réalités bestiales. »

La tragédie de la famille Fritzl, tout comme les scènes du Jerry Springer Show nous font encore une fois découvrir que nous vivons dans un monde toujours plus bestial, loin de l’idéal des penseurs du dix-neuvième siècle, ici on exprime son horreur là on acclame!

L’homme souffre d’un mal-être et couve un monstre en lui-même. C’est ce monstre qui tourmente son humanité. A Eden, après avoir été « initié », l’homme, plutôt que devenir le dieu qu’il rêvait d’être, a été déchu de son humanité. Il est devenu, ce monstre, aux pulsions meurtrières, ce fratricide, cet abominable incestueux, ce terroriste religieux.

Les remèdes proposés ont été multiples des feuilles de figues du jardin d’Eden aux formules psychologiques, en passant par religions, philosophies et sectes. Rien à faire, l’homme est nu, infecté par la nudité du serpent1.

L'Homme Jésus-Christ est venu sur notre planète pour accorder la rédemption à l'homme. Et le préparer à accéder à la réalité divine à laquelle il aspire. Encore faudrait-il que l'homme redevenienne homme pour pouvoir accéder à la sphère spirituelle dont l'accès lui a été interdit à Eden.

Tel est le message de Celui qui s'est écrié:« Tournez-vous vers moi, changer d’esprit, car le Règne Divin est à portée, ne vous tournez pas vers vos gourous, vos psys et vos religions modernes et postmodernes qui vous rendent encore plus esclaves mais venez à moi la Source et retrouvez votre identité perdue ».

Il est venu nous débarrasser du monstre infernal et il a péri sous les cris d'une humanité livrée à ses instincts grégeaires. Il a péri par le calcul froid d'un usurpateur sadducéen.

Il est mort par notre bêtise. Dépouillé de ses vêtements, de sa Gloire. Mais par sa mort, il a posé l'acte de libération de l'humanité de de sa bestialité. Il lui donné d'être libéré de ces pulsions meurtrières qui le déchirent. Par sa résurrection, il a inauguré une nouvelle humanité libérée du règne animale et prête à devenir fille de Dieu, prête à accéder au Règne Divin.

Tu es comme ton père Adam face à un double choix. Fais celui de la vie.

1Le texte hébreu suggère par un jeu de mot, le passage de la nudité innocente à celle de la culpabilité. La traduction d'André Chouraqui tente de conserver ce jeu de mots.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article